Pourquoi courir le matin ? Quels sont les bienfaits de la course matinale ?

Pourquoi courir le matin ? Quels sont les bienfaits de la course matinale ?

Partager l'article :
  •  
  •  

Morning Miracle 1

Le matin, c’est la jeunesse du jour. Tout y est gai, frais et facile. Il ne faut pas l’abréger en se levant tard. Arthur Schopenhauer

 

Il est 5 h, je me réveille. Les yeux encore embués de sommeil, le corps raidit par l’immobilité de la nuit, j’hésite à me lever pour aller courir. Je me remémore les plaisirs éprouvés lors des sorties précédentes, la découverte des premières lueurs du jour, les odeurs émanant du sol qui se réchauffe, les chants des premiers oiseaux et les sensations d’après course. Alors, les hésitations sont balayées et je m’extirpe du lit. Le seuil de la porte franchit, la fraicheur de l’air finit de me réveiller. C’est parti pour une séance de running de 1h à 1h 15. A chaque fois, je suis ravi de l’avoir réalisée.

Certains jours, et notamment, l’hiver le lever et le départ pour la séance de course à pied sont plus difficiles à effectuer. Mais au regard du bien être retiré, les réticences sont vites évacuées. Mon organisme s’est habitué à ce rituel matinal quotidien et le réclame. Désormais, je n’ai plus besoin de mettre mon réveil, naturellement, je m’éveille vers la même heure.

 

Mais la course matinale est-elle bonne pour la santé et les performances ? Y a-t-il un intérêt à courir le matin tôt ?

Les médecins de l’institut du sommeil et de la vigilance affirment que si le lever matinal s’accompagne d’une réduction du temps de sommeil au-delà de deux semaines cela provoque des altérations des performances dans la journée aussi importantes au bout de 5 jours qu’après une nuit blanche ainsi que des accès de sommeil incontrôlables. Par ailleurs, la privation de sommeil prolongée peut accroître les risques d’obésité, de diabète, de problèmes et d’accidents cardiovasculaires.

Pour ma part, ce rituel matinal n’a pas entraîné une diminution de mon temps de sommeil, mais une réorganisation du rythme de ma journée avec un coucher moins tardif. En effet, le soir j’éprouve une saine fatigue qui m’amène à m’endormir plus tôt et dormir d’un meilleur sommeil.

 

La course matinale améliore le sommeil

Il a été démontré que l’activité physique matinale permet d’augmenter le sommeil lent profond, particulièrement récupérateur.

En 2011, le docteur Scott Collier et son équipe de chercheurs de l’université d’Etat des Apalaches ont découvert que faire de l’exercice le matin aidait à mieux dormir le soir. En étudiant les effets de l’exercice sur la tension artérielle. Ils ont constaté que, la pression sanguine de ceux qui pratiquaient une activité physique à 7h du matin était presque 10% inférieure pendant tout le reste de la journée, et chutait encore d’environ 25% la nuit. Par ailleurs, ces pratiquants dormaient plus longtemps et présentaient des cycles de sommeil plus bénéfiques que lorsqu’ils exerçaient l’activité physique à d’autres moments de la journée.

 

La course à pied matinale procure un bien être émotionnel.

Au cours de la séance, les opportunités de faire vivre nos cinq sens sont nombreuses. Il peut s’agir d’odeurs selon les saisons et selon les lieux où l’on passe. D’un lever de soleil, qui offre de merveilleuses couleurs, du calme d’un endroit habituellement plus animé qui permet de voir autrement les choses et avoir le sentiment d’être un privilégié, le temps d’un instant. Grâce à cette séance matinale, notre corps vit des émotions qui change inévitablement l’état d’esprit et les pensées pour le reste de la journée.

 

Morning Miracle 2Morning Miracle 3Morning Miracle 4Morning Miracle 5

La course à pied matinale a une influence sur la production d’hormones.

L’action des organes et des cellules de notre corps, est régulée par des hormones. Ces dernières sont des substances chimiques, qui sont secrétées par les glandes endocrines (glandes surrénales, hypophyse…) et véhiculées dans tout le corps par l’intermédiaire du réseau sanguin. L’ensemble compose le système endocrinien

La course à pied matinale influence positivement les secrétions d’hormones ce qui aide à aborder plus sereinement la journée à venir.

L’étude des rythmes biologiques révèle que la sécrétion de cortisol est maximale entre 6 h et 8 h du matin puis décroît jusqu’au soir où elle est minimale. Le cortisol est une hormone, appelée communément l’hormone du stress. Elle est secrétée par les glandes surrénales, et joue un rôle essentiel dans l’équilibre du glucose sanguin et la libération de sucre à partir des réserves de l’organisme en réponse à une demande accentuée en énergie. Le cortisol intervient également dans le métabolisme des graisses et des protéines. Il joue un rôle d’anti-inflammatoire et participe à la régulation du sommeil.

Une séance de running matinale de 45 minutes, programmée dans la période de sécrétion la plus propice va favoriser les effets du cortisol et stimuler la vigilance pendant la journée.

Par ailleurs, depuis les années 1980, il a été démontré que la course à pied présentait un effet antidépresseur. Ce phénomène serait lié à une augmentation du taux sanguin d’endorphines.

L’endorphine est une hormone qui facilite l’inhibition de la perception de la douleur et qui intervient dans la régulation de l’humeur. Le moment où les bénéfices de la libération d’endorphines dans l’organisme se font sentir, se situe en moyenne 30 à 45 minutes après l’effort.

Des études plus récentes, ont mises en évidence que d’autres neuro médiateurs que l’endorphine seraient impliqués dans l’effet antidépresseur : la sérotonine, la noradrénaline.

Au délà des facteurs neuro chimiques, des études ont montré qu’une exposition plus longue à la lumière naturelle influerait positivement sur l’humeur.

 

La course à pied matinale pour redevenir le maître de son temps

Le lever matinal permet de redevenir le maître de son temps. Il est agréable avant d’entamer les contraintes journalières d’avoir pu consacrer du temps pour soi et de disposer de temps pour réaliser d’autres projets et profiter de la vie de famille.

L’auteur du best seller américain « the miracle morning », Hal Elrold, encourage à se lever plus tôt tous les jours « afin de dédier un moment à la personne que nous souhaitons devenir ». Ce coach de développement personnel américain, victime de la route et qui a participé à des courses longues, fait partager un rituel qu’il a élaboré pour lui et qu’il lui a apporté réussite . Ce rituel, appelé life S.A.V.E.R.S, se compose en 6 étapes,. Parmi les 6 règles d’actions quotidiennes, bien évidemment il préconise la pratique d’une activité physique matinale.

 

… être dans une disposition plus positive

Au-delà de l’activité physique, de nombreuses recherches ont démontré l’existence de lien entre le bonheur et le fait de se lever tôt.

Dans ses travaux le biologiste Christoph Randler a constaté que les personnes dont les pics de performance se situait le matin étaient mieux positionnés pour la réussite professionnelle. Ces dernières sont plus proactives que les personnes qui sont à leur meilleur dans la soirée.

Dans une autre étude réalisée en 2013 « Evening types are prone to depression », les chercheurs ont analysé les liens entre les moments de préférence des activités quotidiennes et la dépression. Les résultats suggèrent que les personnes ayant une préférence pour les heures du soir pour mener à bien leurs activités quotidiennes sont plus sujettes à la dépression.

Francine Therrien, dans sa thèse « Effet de l’intensité d’un programme d’activité physique de type aérobie dans le traitement de la dépression majeure chez l’adulte » (2010), présentée à la faculté de médecine de l’université de Sherbrooke, a mis en évidence que la pratique d’une activité en endurance permettait d’atténuer l’état dépressif, améliorer le sommeil et la qualité de vie.

 

Bénéfice de l’entraînement à jeun pour améliorer les capacités d’endurance et perdre du poids

Courir le matin à jeun permet d’améliorer ses capacités d’endurance. L’entraînement à jeun présente également un intérêt pour le coureur qui souhaite perdre de la masse graisseuse.

La recherche du professeur Francaux, spécialiste de la physiologie de l’exercice à l’université de Louvain, montre que le sportif utilise plus aisément ses réserves en graisse car l’organisme étant à jeun la quantité de glucides disponible est insuffisante. Pour créer l’énergie nécessaire il va alors utiliser les graisses, et apprendre plus vite à augmenter ses capacités d’endurance.

Cette pratique n’est pas dangereuse car il s’agit uniquement de provoquer une rupture de l’équilibre transitoire, qui sera ensuite rétabli par un repas complet et équilibré après la course.

L’effort doit être modéré et d’une durée minimum de 45 minutes. Ce n’est qu’au-delà de 15 minutes, que l’organisme va chercher à consommer les graisses stockées pour trouver l’énergie et donc les calories nécessaires pour la contraction musculaire

Autre avantage, pour ceux qui aiment les plaisirs de la table, la course à jeun permet par la suite de profiter d’un repas complet sans culpabilité.

 

Conclusion, les bénéfices de la course matinale sont nombreux pour les performances mais également pour le bien être au quotidien. Alors à vos running demain matin.

Morning Miracle 6

Recherches utilisées pour trouver cet article :courir les bien f, courir au réveil, courir le matin, courir le matin bienfait, course à pied tôt le matin, La course du matin, Les bien fait de courir le matin, les bienfaits de courir le matin, Les bienfaits du footing matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *