Archives de
Catégorie : Idées de parcours d’entrainement

Comment créer ou récupérer un parcours de running avec Garmin Connect ?

Comment créer ou récupérer un parcours de running avec Garmin Connect ?

Tracer un parcours avec Garmin Connect

 

 

 

Creer un itinéraire running-Garmin connect -1

 

 

 

 

1.       Qu’est ce que Garmin Connect ?

Garmin est une société incontournable dans les systèmes de navigation par GPS. Elle a su se construire une place de choix dans le monde du sport et notamment de la course à pied avec l’élaboration d’appareils de qualité, précis et durable.

Garmin connect est la plateforme en ligne, mise à disposition par Garmin, pour permettre aux usagers d’un produit dédié Garmin, de télécharger l’historique de leurs activités de running, visualiser leurs sorties, les partager avec d’autres coureurs, analyser de nombreuses données (telles que les vitesses, le dénivelé, la fréquence cardiaque, la cadence, la puissance…) et utiliser des programmes d’entraînement.

L’application gratuite ne nécessite pas d’installer un logiciel sur l’ordinateur et offre beaucoup d’autres fonctionnalités, qui peuvent être utilisées sans disposer d’un appareil de marque Garmin. Parmi ces fonctionnalités, Garmin connect offre la possibilité de créer des parcours ou de récupérer des itinéraires élaborés par d’autres coureurs.

 

 

2.       Quels sont les avantages de Garmin connect pour générer un parcours de course à pied ?

L’utilisation du générateur de parcours est simple.

Le concepteur d’itinéraires de parcours offre la possibilité de construire lui-même des parcours à partir d’un point de départ que vous avez déterminé.

En raison du nombre considérable d’utilisateurs d’appareils Garmin, il est possible de disposer d’une multitude de parcours déjà créés par d’autres utilisateurs. Il suffit alors de les importer pour les tester.

L’option permettant de saisir son objectif d’allure moyenne ou son objectif de temps pour un parcours, est également un élément qui rend l’utilisation de cette interface intéressante pour créer ses propres parcours. Elle donne une indication de la durée pour réaliser l’itinéraire.

3.       Comment utiliser Garmin Connect pour créer un parcours de running manuellement ?

Il existe différentes façons de créer un parcours :

·         soit à partir d’une carte,

·         soit à partir d’une activité antérieure,

·         soit encore en important un parcours déjà créé par un autre utilisateur.

Etape 1 : Créer un compte Garmin Connect

Mais au préalable, et comme pour la plupart des applications en ligne, destinées à la planification de parcours ou autre, il est nécessaire de créer un compte.

 

Creer un itinéraire running-Garmin connect -1

 

 

Etape 2 : Deux options pour accéder au générateur de parcours de running de Garmin Connect

 

Une fois le compte créé, passez le curseur de la souris sur le bandeau latéral, situé à gauche de l’écran d’accueil, puis chercher dans ce dernier, la rubrique entraînement

Pour accéder au générateur d’itinéraires deux choix sont possibles :

1.       en cliquant sur parcours

 

 

Cliquez ensuite sur le bouton créer un parcours

 

2.       ou en sélectionnant carte de popularité

 

Cliquez alors sur créer un nouveau parcours

 

Etape 3 : sélectionner le type de parcours

Après cette étape, il vous est demandé

 

 

Sélectionner un type de parcours parmi cyclisme sur route, VTT, trail, course. Remarque, l’activité choisie peut être modifiée ultérieurement ou même avant lancer l’enregistrement.

 

Etape 4 : choisir la méthode de tracé

puis la méthode de tracé

Deux choix s’offrent à vous : aller retour ou personnalisé

a)      Le tracé en aller retour :

Si vous choisissez la méthode en aller retour, l’application va générer un itinéraire en fonction des informations que vous avez saisi concernant :

·         le lieu de départ de la zone (1).

·         la distance totale à parcourir (2),

·         l’orientation de départ (Aléatoire, Sud, Est, Ouest ou Nord) (3)

·         cliquez ensuite sur la carte pour définir le point de départ de votre course. Vous pouvez zoomer pour voir les détails de la carte en utilisant simultanément la touche CTRL et la molette de votre souris. Le point de départ est matérialisé par une bulle verte renfermant une flèche blanche (4)

 

·         cliquez ensuite sur actualiser (5)

 

Cette fonctionnalité est intéressante si vous n’avez pas d’idée de parcours et que vous avez envie de vous laisser totalement guider dans sa construction.

 

L’itinéraire est généré très rapidement et en fonction de la popularité des routes et chemins empruntés par les utilisateurs. Cela permet de découvrir des portions auxquels on n’aurait pas pensé. L’inconvénient c’est que si vous n’aimez pas emprunter des axes trop fréquentés, vous pouvez être parfois déçu.

 

Pour ma part, J’utilise cette méthode comme base puis après avoir enregistré la proposition je la remanie manuellement avec la méthode personnalisée afin d’éliminer les éventuels axes trop fréquentés par les voitures.

b)      Le tracé personnalisé :

Si vous choisissez personnalisé, vous allez alors construire l’intégralité de votre parcours manuellement soit de manière guidée soit de manière libre.

 

Pour cela, voici les étapes à suivre :

(1)    Dans l’encadré situé en haut à gauche avec l’icône de recherche, saisissez la zone dans laquelle vous souhaitez construire votre parcours,

(2)    Zoomer avec la touche CTRL et la molette de la souris pour avoir les détails des routes et chemins de la zone choisie

(3)    Cliquez sur la carte pour placer votre point de départ à l’endroit désiré. Ce point est représenté par une bulle verte renfermant une flèche blanche. Le point d’arrivée sera matérialisé par une bulle rouge renfermant un carré blanc.

(4)    Pour construire votre parcours, cliquez sur la carte pour ajouter les points supplémentaires. Ces derniers seront reliés entre eux par une ligne bleue.

 

 

c) Alterner le type de tracé pour construire son parcours de running :

(5)    Pendant la construction de votre itinéraire, le choix du type de tracé peut varier.

Par défaut, le tracé suivra l’itinéraire le plus populaire. Mais celui-ci ne vous permet pas toujours de construire le parcours comme vous le désirez. Vous pouvez alors changer de mode de tracé.

 

Vous avez le choix entre 3 tracés, qui sont visibles dans la fenêtre, en haut à droite, intitulée Tracé personnalisé :

a.       Itinéraire le plus populaire : dans ce cas, le générateur reliera les différents points que vous avez positionné en fonction de la popularité des routes et chemins empruntés par les utilisateurs.

 

b.       Suivre les routes : le calculateur ne prendra en compte que les routes pour relier vos différents points.

 

c.       Tracé libre : avec ce mode, vous tracez librement votre itinéraire. Toutefois, comme pour les autres concepteurs, afin de ne pas construire à partir de chemins ou des routes situés sur des domaines privés, je vous invite à vérifier l’accessibilité de la partie du parcours en utilisant le mode de popularité et la photo satellite. Ces vérifications peuvent vous éviter de vous retrouver face à un portail qui vous obligera une fois sur place à improviser la suite de votre parcours.

 

 

A n’importe quel moment de la construction de votre parcours, il vous est possible de basculer sur un des trois modes. Cela est très utile, lorsque vous êtes dans des portions que vous connaissez et inversement dans des zones méconnues.

 

 

Etape 5 : quel type de carte choisir pour générer son itinéraire de course à pied ?

(6)    Sélectionnez ensuite le type de carte sur lequel construire votre parcours. Trois alternatives sont possibles : Here, GoogleMaps, OpenStreetMap.

 

a.       OpenStreetMap :

 

C’est un projet communautaire ayant pour but de créer une base de données géographique libre du monde entier. Autrement dit, il s’agit d’une carte du monde entier, publiée gratuitement, qui est actualisée grâce la contribution d’internautes bénévoles. Ces derniers, grâce leur connaissance d’une zone locale, créent, mettent à jour les données cartographiques. Ces contributions permettent une évolution constante de la cartographie.  Le nombre de contributeurs augmentant régulièrement l’évolution et la précision de certaines zones est importante.

 

Contrairement à Here ou GoogleMaps, OpenStreetMap n’offre pas de vue en image satellite.

 

Par ailleurs, dans la mesure où il s’agit d’un service libre de droit, lorsque vous élaborez votre parcours à partir de ce service, Garmin Connect vous informe que ce dernier sera consultable anonymement par l’ensemble des usagers.

 

 

 

 

b.      Google Maps :

 

C’est un service de cartographie, créé par Google. Deux types de vue sont possibles : une vue en image satellite ou une vue en plan classique. A la différence d’ OpenStreetMap, les internautes n’ont pas accès aux données pour créer ou modifier la carte. Des mises à jour régulières sont opérées par Google.

 

c.       Here :

C’est une spécialiste de la cartographie, qui autrefois appartenait à Nokia et qui est désormais la propriété d’un groupe de constructeurs automobiles allemands. Comme GoogleMaps, les cartes consultables sont visibles en image satellite ou en vue plan classique.

 

d. Quel type de carte choisir pour construire son parcours ?

 

Selon la région dans laquelle vous courez les trois services de cartographie offrent des précisions différentes.

 

Pour illustrer mon propos, je vous présente ci-dessous un exemple d’une zone et les cartes proposées par les différents services.

 

1.       La zone et les données répertoriées par la carte d’OpenStreetMap :

 

 

Vous constatez qu’après le point d’arrivée, il n’y a plus aucun chemin visible.

2.       La même zone cartographiée par Here :

 

Sur ce service, aucun chemin également n’apparaît après mon point d’arrivée.

 

3.       La zone retranscrite sur la carte de Google Maps :

 

Sur cette carte, vous constatez que le chemin se poursuit après le point d’arrivée et permet de rallier un autre secteur. Ce qui semblait impossible sur les deux précédentes cartes.

 

4.       La même vue par l’image satellite de Here puis  Google Maps

 

Les images satellites confirment bien l’existence d’un chemin après le point d’arrivée.

 

 

Au regard de cet exemple, selon votre secteur de course à pied, un service de carte peut être plus précis que les deux autres.  Dans certaine région, OpenStreet est plus précis car les contributeurs sont plus nombreux et actifs.  Dans d’autres ce sera Google Maps ou Here qui offriront une carte plus détaillée.

 

 

Aussi, je vous invite lorsque vous construisez vos parcours à basculer régulièrement sur les trois types ainsi qu’en mode satellite ou en mode plan afin d’avoir une vision précise des chemins ou routes existantes.

 

(7)    Afficher / Masquer les options :

Afin d’avoir une vision d’ensemble de la carte, sans qu’une partie soit masquée par les fenêtres à droite et à gauche, vous pouvez cliquer sur le bouton Masquer les options, situé en haut et à droite. Vous pouvez faire réapparaitre les fenêtres à n’importe quel moment en recliquant sur le bouton Afficher les options.

 

 

 

Etape 7 : créer des points de parcours ou des Waypoints

 

(8)    Points de parcours (ou Waypoints) :

 

 

Qu’est ce qu’un point de parcours ou Waypoints ?

 

Un point de parcours est un point intermédiaire qui revêt un intérêt particulier, voire capital. Il peut s’agir d’un point de la route à atteindre avant d’effectuer un changement de direction, le sommet d’une crête qui marque la fin d’une ascension, une zone de danger, un ravitaillement, etc.

 

Cette fonction est très utile car elle permet de vous informer et de repérer rapidement les points remarquables au regard de votre évolution sur le parcours. Remarque le waypoint peut être créé durant votre sortie et venir enrichir votre parcours. Par exemple, durant votre parcours initial vous constatez que le sentier emprunté se poursuit également à gauche, vous le créé. Cela vous permettra une autre fois d’explorer la zone à partir de ce point. En effet, une fois ce marquage réalisé, il vous sera aisé de le visualiser sur la carte lors d’un prochain passage et dons d’y revenir.

 

Comment créer un point de parcours ?

               

Dans la fenêtre en haut à droite, cliquez sur le menu Ajouter un point de parcours

 

               

 

 

Apparaît alors une nouvelle fenêtre vous demandant de définir le type de point que vous souhaitez créer et le titre que vous voulez lui donner.

 

Lorsque vous avez renseigné ces deux rubriques, positionnez votre curseur sur la ligne bleu de votre itinéraire où vous désirez disposer le point. Faites un clic gauche. Selon la nature du point défini vous aurez une icône particulière : une goutte d’eau pour ravitaillement en eau, par exemple.

 

Pour sauvegarder votre point, cliquez sur point d’enregistrement.

 

 

Le point d’enregistrement apparaîtra également dans la fenêtre de droite en précisant la distance et l’altitude.

 

Vous répétez cette opération autant de fois que cela vous est nécessaire.

 

Si vous désirez supprimer ou modifier l’intitulé de votre waypoint. Positionnez votre curseur sur le point et faites un clic droit.

 

Pour que vos points de parcours soient toujours visibles sur votre itinéraire, cliquez sur le bouton situé à droite Points de parcours.

 

 

 

 

Quelles sont les autres options disponibles pour créer un parcours de running sur Garmin Connect ?

 

 

(9)    Autres options :

 

a.       Voies et pistes cyclables : en cliquant sur ce bouton, si votre zone comprend des pistes cyclables elles seront représentées par un trait de couleur vert foncé sur la carte.

 

 

 

b.       Bornes en kilomètres : cette option vous permet d’afficher chaque kilomètre sur le trait bleu de votre itinéraire.

 

 

c.       Carte de popularité : Si vous souhaitez connaître les routes et les chemins les plus empruntés dans votre zone de course, cliquez sur le bouton Carte de popularité. Cette fonction peut être utile pour s’assurer qu’une route ou un sentier est bien praticable. Ces derniers sont repérables sur la carte par leur couleur violette.

 

 

Etape 7 : Utilisation du calculateur d’allure

(10)Pour tracer votre parcours, il vous suffit de faire un clic gauche sur la carte aux endroits où vous souhaitez créer votre chemin : des points bleus apparaissent sur la carte. Ces derniers sont reliés entre eux par une ligne bleue qui matérialise votre trajet. Pour supprimer un point, il suffit de positionner le curseur de la souris sur le point puis de faire un clic droit puis cliquer sur supprimer.  

 

(11) Une fois votre itinéraire élaboré, avant de l’enregistrer, vous avez la possibilité d’utiliser le Calculateur d’allure afin d’avoir une estimation du temps nécessaire pour parcourir votre trajet. Pour cela, dans la fenêtre de droite qui récapitule le profil du parcours, cliquez sur l’onglet Calculateur d’allure, puis saisissez :

       soit l’allure désirée en minute par kilomètre. Le calculateur vous affichera alors le temps total estimé pour l’intégralité du parcours.

      Soit, le temps total.

 

 

(12) A présent, votre parcours est élaboré, vous n’avez qu’à le nommer en cliquant sur le crayon situé à droite de la zone de titre, saisir votre titre, puis à l’enregistrer en cliquant dans le bouton bleu Enregistrer le nouveau parcours.

 

 

4. Comment utiliser Garmin connect pour créer un parcours à partir d’un itinéraire existant ?

 

Faire apparaitre le menu, en passant le curseur de la souris sur le bandeau latéral situé à droite. Cliquez sur la rubrique entraînement puis parcours ou carte de popularité.

 

Sur la carte, s’affiche alors à gauche de votre écran, une fenêtre dans laquelle vous pouvez voir une liste de parcours.

 

Deux options s’offrent à vous.

 

·         Soit, vous recherchez un parcours que vous avez créé. Dans ce cas, vous cliquez dans l’onglet Parcours créés par…

·         Soit, vous êtes désireux de découvrir les parcours élaborés par d’autres utilisateurs. Alors, vous cliquez dans l’onglet Parcours à proximité, l’ensemble des parcours créés par les autres utilisateurs sera listé et matérialisé par des ronds bleus sur la carte.

 

 

Comment utiliser et importer un parcours déjà existant, créé par un autre utilisateur ?

Saisir le champ de recherche en haut et à gauche pour cibler la carte sur la zone désirée.

 

Cliquez alors sur le point bleu qui vous intéresse pour afficher les détails du parcours. L’icône à l’intérieur du rond bleu vous indique dans à quelle activité le parcours renvoie (cyclisme, course à pied, randonnée).

 

Le détail s’affiche. Dans la fenêtre de gauche, vous avez des informations concernant la distance totale, le dénivelé, l’allure moyenne réalisée par l’utilisateur-créateur, l’objectif de temps,

A partir de là,

a. Si le parcours vous convient.

Il vous est possible de le récupérer en cliquant sur envoyer vers l’appareil si vous disposez d’un équipement Garmin

 

ou de télécharger la trace GPX. GPX (qui signifie GPS eXchange Format ) . Dans l’encart à gauche, faites un clic gauche sur les trois petits points puis sélectionnez Télécharger (GPX )

 

 

 

b. Si vous souhaitez opérer des modifications au parcours récupéré.

 

Cliquez sur les trois points, puis sur Dupliquer

 

 

Cliquez sur le petit crayon puis renommez le parcours et cliquez sur Enregistrer les modifications

 

 

 

Puis cliquez à nouveau sur les trois petits points et sélectionnez Modifier

 

 

Apportez vos modifications puis enregistrez les modifications.

 

Vous pouvez retrouver les parcours dans la liste des parcours à proximité.

 

 

5. Comment créer un parcours de running à partir d’une activité réalisée ?

Vous souhaitez construire un itinéraire à partir d’un parcours que vous avez déjà couru. Pour cela, si l’activité a été enregistrée dans la liste des activités dans Garmin Connect, grâce à la synchronisation de votre appareil Garmin. Il vous suffit de sélectionner la séance d’entraînement désirée. Une fois le détail affichée, cliquez sur la roue dentelée qui se trouve en haut et à droite de l’écran, puis sélectionnez Enregistrer en tant que parcours.

 

 

Après avoir cliqué, s’ouvre la fenêtre de création de parcours, vous demandant de sélectionner un type de parcours puis cliquez sur Continuer.

 

 

Effectuez vos modifications puis Enregistrez les modifications

Pour retrouver le nouveau parcours, dans le bandeau latéral cliquez dans Entraînement,  puis Parcours, et Sélectionner l’onglet Pacours créés par … Votre parcours apparait alors dans la liste.

 

 

6. Comment récupérer un itinéraire ?

Il existe trois méthodes pour récupérer un parcours :

 

Si vous disposez d’un appareil Garmin :

Cliquez sur Envoyer vers l’appareil puis sélectionnez l’appareil.

 

 

L’envoi peut s’effectuer soit par câble USB, soit par Bluetooth, soit encore par wifi si l’appareil est équipé d’un de ces deux modes.

 

 

 

Si vous n’avez pas d’appareil Garmin :

 

Cliquez sur les trois points de l’encart à gauche, sélectionnez Téléchargez le fichier (GPX)

Une nouvelle fenêtre s’ouvre. Enregistrer le fichier dans un dossier dont vous aurez repérer le chemin au préalable.

Puis récupérer le fichier avec l’extension .GPX pour l’installer sur l’application que vous utilisez pour suivre votre parcours, telle que Strava, Open Runner, ou autre.

 

Le générateur de parcours de course à pied offert par Garmin Connect, présente des fonctionnalités utiles dans la conception de votre itinéraire. Le calculateur d’allure, par exemple, est un outil intéressant. La possibilité de construire le parcours à partir de différents types de carte permet aussi d’affiner la conception.

A présent, il vous reste à essayer cette application pour vous faire votre propre opinion.

 

N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous pour enrichir de votre expérience l’utilisation de cette application ou d’un autre planificateur.

 

Pour enrichir votre recherche d’informations sur les concepteurs d’itinéraires de course à pied, consultez les articles sur

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :avantages strava summit vs garmin connect, parcours garmin, comment etre kilometre sur garmin connect, course à pied garmin connect carte géographique, comment voir son parcours sur montre garmin, comment voir son parcours sur garmin connect, comment telecharger des courses de contact sur garmin connect, comment extraire un parcours gpx carmin, telecharger parcours garmin course, comment charger une course à pied dans Garmin connect
Comment créer un parcours de running sur OpenRunner ?

Comment créer un parcours de running sur OpenRunner ?

Créer un parcours de running avec OpenRunner

concepteur-parcours- openrunner-000

1. Qu’est ce qu’OpenRunner ?

Contrairement à Strava, OpenRunner est une application exclusivement destinée à tracer, modifier, rechercher et calculer des parcours.

2. Quels sont les avantages à utiliser OpenRunner pour créer un parcours de running ?

 

L’application OpenRunner a été conçue, à la base pour les coureurs, ce qui constitue un avantage.

 

Cette application propose plusieurs types de solutions de cartographie en ligne comme google Maps, Open Street Map mais également IGN (Institut National géographique et forestière).

Les fonds de cartes I.G.N constituent incontestablement un avantage, car ils permettent de distinguer les voies praticables, les dénivelés grâce aux courbes de niveaux). Il est possible de les superposer en jouant sur le niveau de transparence.

concepteur-parcours- openrunner-00

 

OpenRunner présente une version gratuite, et deux versions payantes (premium et pro). Ces versions sont téléchargeables gratuitement sur Google Play Store et app store. Elles fonctionnent sous Android et I Phone. Dans le présent article, je vais présenter les fonctionnalités concernant la version gratuite et sous Android.

 

Avec OpenRunner, il est possible de créer un itinéraire en s’appuyant sur le suivi automatique, c’est-à-dire que le concepteur choisira le tracé enregistrant le plus de passages. Les points positionnés sont de couleur rouge.

 

Mais vous pouvez également disposer des points de passage à des endroits qui ne correspondent à pas des passages existants. Les points sont de couleur jaune. Cette option est utile lorsque vous connaissez le terrain et si vous êtes désireux de sortir des chemins.

 

Sur Strava vous ne pouvez choisir que l’un ou l’autre des modes. Il n’est pas possible de les mixer.

concepteur-parcours- openrunner-0

L’élaboration du parcours point par point sur des zones particulières permet une conception fine et précise du parcours. Ainsi, vous disposez d’informations pertinentes concernant la distance. Par ailleurs, cette fonctionnalité est très pratique également lorsque vous souhaitez emprunter des zones que le calcul d’itinéraires ne reconnaît pas et qui rend impossible le positionnement du point dans l’espace souhaité.

 

Léger inconvénient sur la version gratuite c’est que le mode plein écran n’est pas disponible.

3. Comment utiliser OpenRunner pour créer un parcours de running ?

 

Pour utiliser les fonctionnalités de création, même pour la version de base, gratuite, Il est nécessaire de créer un compte après s’être connecté sur le site de l’application OpenRunner

 

concepteur-parcours- openrunner-2

Une fois identifié, cliquez sur créer un parcours

concepteur-parcours- openrunner-3

Puis « créer un nouveau parcours »,

concepteur-parcours- openrunner-6

Le guide de démarrage rapide s’affiche. Ce dernier présente les différentes fonctionnalités. Vous pouvez accéder à ce guide à n’importe quel moment en cliquant sur le bouton représentant un point d’interrogation  clip_image011[6] dans la barre d’outils située à gauche

concepteur-parcours- openrunner-7

Commencer par chercher la zone dans laquelle vous souhaitez construire votre parcours en cliquant sur le bouton de recherche en haut à gauche, puis saisir la localité voulue.

concepteur-parcours- openrunner-8

Pour affiner votre carte et la zone de départ, vous pouvez zoomer et dézoomer en utilisant : soit les boutons + et – ; soit en maintenant la touche CRTL enfoncée  tout en tournant la molette de la souris

concepteur-parcours- openrunner-9

 

Pour atteindre la zone précise sur votre carte, maintenez la touche de clic droit de votre souris enfoncée puis déplacez votre carte jusqu’à la zone souhaitée.

 

 

Pour faire disparaître, la zone de saisie de la localité ainsi que le menu créer un nouveau parcours, cliquer de nouveau sur la loupe en couleur orangée, et la flèche

concepteur-parcours- openrunner-10

Remarque, si la zone sur laquelle vous créez vos parcours, demeure identique, vous avez la possibilité de l’enregistrer comme la zone par défaut. Pour cela, cliquez sur la flèche située à proximité de votre identifiant et dans le menu déroulant sélectionnez « Mes Préférences »

concepteur-parcours- openrunner-11

Dans cette rubrique, vous pouvez enregistrer par défaut les valeurs qui s’afficheront à chaque ouverture de l’application

 

  • la zone d’évolution ,
  • vos activités favorites
  • le centrage automatique ou non après le positionnement d’un nouveau point
  • l’épaisseur des traits, la couleur et l’opacité

concepteur-parcours- openrunner-12

Avant de commencer à positionner vos points de passage, vous devez sélectionner le mode de suivi

 

 

Pour créer un parcours de running, deux options sont possibles :

 

  1. Elaborer le parcours point à point. Dans ce cas, vous devez être attentif à être précis dans le placement de vos points de passage. Cette option est intéressante pour avoir des informations au plus juste sur votre parcours. Elle demande toutefois plus de temps de conception car entre chaque point la ligne tracée est une ligne droite qui nécessite le placement de points intermédiaires pour ajuster le tracé aux chemins ou routes empruntées.
  2. Construire le parcours en utilisant le suivi automatique. Avec ce choix, le tracé va être conçu à partir des points de passage les plus fréquents empruntés par les pratiquants de l’activité sélectionnée.

 

La solution que je privilégie est la création du parcours avec le mode de suivi automatique, dans un premier temps, puis ensuite, il suffit de passer en mode manuel pour positionner des points jaunes sur le tracé en remplacement des points rouge, en utilisant le clic droit de la souris. Le tracé entre un point jaune et le point suivant est alors constitué d’une ligne droite. Je reviendrai plus en détail sur cet alternance mode manuel mode automatique.

3.1 Créer un parcours de running point par point (mode manuel) :

Avant de débuter, il faut s’assurer que le bouton ajouter / insérer des points est activé, c’est-à-dire de couleur orangée.

concepteur-parcours- openrunner-13

Sélectionner les fonds de carte

 

 

OpenRunner permet de choisir parmi différents fonds de carte et notamment les cartes IGN. Pour sélectionner vos cartes, cliquez sur le bouton dans la barre latérale gauche, nommé « Fonds de carte »

 

Avec les cartes IGN vous pouvez utiliser également différentes couches comme vue aérienne. Ce qui peut être utile pour disposer de différentes informations comme s’assurer de l’importance et la nature du chemin.

 

Pour superposer plusieurs cartes, il suffit de cliquer sur l’icône à droite clip_image026[6]d’ajuster sa transparence en déplaçant le curseur soit vers la droite pour une plus grande opacité, soit vers la gauche pour l’inverse.

concepteur-parcours- openrunner-33

concepteur-parcours- openrunner-35

 

Il est possible d’ajouter des fonds de cartes comme open cycle map, IGN Espagne. Vous pouvez également ajouter des cartes payantes si vous le souhaitez

concepteur-parcours- openrunner-34

Pour commencer positionner votre premier point qui sera symbolisé par un point vert avec un D à l’intérieur. Le Point d’arrivée lui sera symbolisé par un A dans un point rouge

 

La ligne qui rejoint chaque point est une ligne droite. Aussi, pour suivre de manière la plus précise les courbes du parcours, il est nécessaire de positionner des points de manière fréquente et stratégique.   

concepteur-parcours- openrunner-14

Les points verts avec un nombre à l’intérieur informe que plusieurs points sont regroupés dans cette zone. Le chiffre indique combien de points sont dans cette zone

concepteur-parcours- openrunner-15

 

Il est possible d’insérer un point entre deux points existants. Pour cela positionnez-vous à l’endroit voulu sur la ligne droite. Apparaît alors un point bleu, que vous déplacez et positionnez ensuite pour qu’il devienne un point rouge.

concepteur-parcours- openrunner-16

concepteur-parcours- openrunner-17

 

Il est possible également de déplacer un point. Pour cela utilisez le clic gauche de la souris, maintenez-le enfoncé et déplacez le point à l’endroit désiré, puis relâchez.

concepteur-parcours- openrunner-18

Pour supprimer un point, au préalable dans la barre d’outils située en haut, cliquez sur le bouton supprimer un ou plusieurs points. La fonctionnalité est activée, lorsque le bouton est de couleur orangée.

 

Cliquez sur le point que vous souhaitez enlever de la carte.

concepteur-parcours- openrunner-19

Une fonctionnalité utile proposée par l’application OpenRunner Faire demi tour jusqu’au départ. Lorsque vous construisez un parcours en aller retour, il n’est pas nécessaire de repositionner des points à côté de ceux placés à l’aller. Il suffit de cliquez sur le bouton dans la barre du haut intitulé Faire demi tour jusqu’au départ et alors l’application va calculer le retour.

concepteur-parcours- openrunner-20

 

 

Dans le cadre de parcours aller-retour, si vous souhaitez inverser le départ et l’arrivée, l’application offre la possibilité de procéder à ce changement grâce au bouton « inverser le sens du parcours »

 

concepteur-parcours- openrunner-22

concepteur-parcours- openrunner-23

3.2 Créer un parcours de running en utilisant le calcul d’itinéraires (mode automatique) :

 

Le calcul d’itinéraires permet de suivre automatiquement les chemins et les routes selon le mode de déplacement sélectionné

 

Comme pour le parcours point par point, la construction du parcours avec le suivi automatique nécessite en premier lieu de s’assurer que le bouton ajouter / insérer des points est activé, c’est-à-dire de couleur orangée.

Ensuite, cliquez sur le bouton « Suivi automatique », alors le bouton et le bouton « mode de suivi sélectionné » sont activés.

 

Sélectionner le mode de suivi désiré, entre cyclisme sur route, cyclotourisme, randonnée-running-Trail, voiture. Selon le mode choisi, le calcul d’itinéraires proposera différentes solutions.

concepteur-parcours- openrunner-24

Il ne vous reste plus qu’à positionner vos points aux endroits judicieux pour construire votre parcours.

Lorsque le calculateur ne reconnaît pas certaines zones où vous souhaitez passer. Il vous est possible d’utiliser le mode manuel.

 

Afin d’utiliser le suivi automatique et la construction point par point, il vous suffit de vous positionner sur le point à partir duquel vous ne voulez pas utiliser le mode suivi automatique, puis vous faites un clic droit. Le point devient jaune, vous positionnez vos nouveaux points pour emprunter l’itinéraire désiré.

concepteur-parcours- openrunner-25

 

Autre fonctionnalité intéressante, le bouton joindre le point de départ

En cliquant sur l’icône clip_image001  et si vous êtes sur le mode de suivi automatique, le concepteur va déterminer l’itinéraire le plus court pour rejoindre votre point de départ

concepteur-parcours- openrunner-23-Bis

concepteur-parcours- openrunner-23-Ter

4. Créer un parcours de running à partir d’une trace déjà existante

Cliquez sur Créer un nouveau parcours,  puis cliquez sur le bouton « importer des fichiers GPS ». Sélectionnez un fichier GPX, validez l’ouverture. Le parcours apparaît alors sur le fond de carte. Il ne vous reste plus qu’à le modifier selon la procédure préalablement définie.

concepteur-parcours- openrunner-26

5. Enregistrer le parcours de course à pied créé :

 

Il ne vous reste plus qu’à enregistrer votre parcours.

Cliquez sur le bouton en haut à droite « Afficher/Masquer la liste », cliquez sur l’icône « Enregistrer », puis renseignez les différentes rubriques. Si vous ne souhaitez pas que votre itinéraire soit consulté par d’autres coureurs cochez la case alors « Parcours privé ». Cliquez sur le bouton enregistrer.

concepteur-parcours- openrunner-27

concepteur-parcours- openrunner-28

concepteur-parcours- openrunner-29

Après avoir enregistrer votre fichier, une page s’affiche sur laquelle vous pouvez consulter un certain nombre de données très utiles.

 

 

Au-dessus de la carte s’affichent.

 

a.       Le nom du parcours que vous avez donné

b.       Le type d’activité sélectionné

c.       La localité de départ et d’arrivée

d.       La distance totale

e.       Le dénivelé cumulé positif

f.        Le dénivelé cumulé négatif

g.       L’altitude minimale

h.       L’altitude maximale

concepteur-parcours- openrunner-30

En bas à gauche, vous pouvez visualiser le profil altimétrique de votre parcours en cliquant sur le bouton. La couleur indique le pourcentage des pentes. En déplaçant le curseur à différents endroits du profil altimétrique, vous pouvez voir s’afficher la distance parcourue, les dénivelés cumulés.

concepteur-parcours- openrunner-31

6. Exporter le parcours de course à pied créé au format GPX

Pour exporter l’itinéraire élaborer, il vous suffit de cliquer sur le bouton au-dessus de la carte « Exporter le parcours pour un GPS ». Le fichier est téléchargé sur votre ordinateur

concepteur-parcours- openrunner-32

OpenRunner pour suivre une trace à partir de son smartphone

L’application OpenRunner, comme Strava, permet de concevoir vos parcours à partir de votre PC et de retrouver ces derniers sur votre smartphone afin de suivre un itinéraire ou de permettre le suivi en direct. Il est également possible de suivre hors ligne à condition d’avoir téléchargé au préalable le fond de carte. Pour ma part, je préfère le mode connecté pour le suivi de mon itinéraire.

7. Comment suivre un parcours de running préalablement créé sur son smartphone via l’application OpenRunner ?

 

Tout d’abord, il faut l’installer soit à partir de Google Play Store. Après avoir téléchargé l’application et l’avoir installée, il vous reste à vous connecter à votre compte à partir de vos identifiants.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 1 b

Après avoir téléchargé l’application et l’avoir installée, il vous reste à vous connecter à votre compte à partir de vos identifiants.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 2

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 3

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 4

Dans la page d’accueil, vous cliquez en bas à gauche dans l’onglet « Mes parcours »

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 5

Vous sélectionnez le parcours voulu.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 6

Vous cliquez sur le bouton « suivre ce parcours »

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 7

Puis, « enregistrer mon activité »

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 8

Assurez vous que votre service de localisation est activé.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 9

Désormais, il ne vous reste plus qu’à appuyer sur le bouton « commencer ».

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 10

OpenRunner offre la possibilité d’activer le suivi en ligne, ce qui permet de partager votre évolution avec d’autres durant votre parcours. Cette option présente un réel atout sécuritaire lorsque vous partez seul sur des sorties avec des zones pus ou moins à risque.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 11

 

Par défaut votre évolution est matérialisée par une trace bleue et le parcours programmé par une ligne rouge. À tout moment, si vous êtes connecté au réseau 3G /4G vous pouvez comparer votre trace à celle programmée et ainsi corriger vos éventuelles erreurs durant le parcours.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 14

Votre position et votre sens de déplacement sont représentés par un rond bleu surmontée d’une flèche indiquant la direction à prendre.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 17

 

Une fois votre activité terminée, vous pouvez l’enregistrer en cliquant sur terminer.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 19

 

OpenRunner vous propose de la sauvegarder après l’avoir nommée. Eventuellement, vous pouvez émettre un avis et vos sensations sur votre course.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 20

 

Un récapitulatif de votre course s’affiche, dans lequel vous retrouvez des informations sur la distance totale parcourue, le temps de course, la vitesse minimale, la vitesse maximale, le dénivelé cumulé négatif et positif, le dénivelé minimal et maximal.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 21

 

Vous pouvez transférer votre activité su Openrunner, mais également sur Strava ou DropBox.

Concepteurs parcours - openrunner mobile- 22

OpenRunner est un concepteur d’itinéraires pour la course à pied de qualité, précis et fonctionnel. Son utilisation est relativement intuitive. Il est utilisé par de nombreux coureurs à pied, mais également par une grande communauté de cyclistes, y compris des équipes professionnelles. L’équipe FDJ l’utilise pour la présentation de parcours d’entraînement.

A présent, il ne vous reste plus qu’à l’essayer pour vous forgez votre propre avis. N’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous pour enrichir de votre expérience l’utilisation de cette application ou d’un autre planificateur.

 

Pour enrichir votre recherche d’informations sur les concepteurs d’itinéraires de course à pied, consultez les articles suivants :

Recherches utilisées pour trouver cet article :openrunner rechercher un parcours, openrunner créer un parcours, openrunner parcours gratuit, openrunner, recherche en parcours avec openrunner, Rechercher un parcours, calculateur d itineraire runing en ligne gratuite, open runner gratuit, comment enregistrer parcours avec openrunner*, openrunner point de passage
Comment créer un itinéraire de course à pied sur Strava ?

Comment créer un itinéraire de course à pied sur Strava ?

L’application mobile ou le site web STRAVA n’est pas seulement une plateforme de réseau social, qui permet de partager son expérience de coureurs. Elle offre également de nombreuses autres fonctionnalités pour enregistrer, suivre ses activités de runner. Parmi toutes les fonctionnalités existantes, Strava offre la possibilité de créer gratuitement des parcours de course à pied grâce à son concepteur d’itinéraires. Son utilisation est assez intuitive.

Dans cet article, je vais vous montrer pas à pas, comment procéder.

 

 

Comment créer l’itinéraire ?

 

1) Allez sur la page Strava

Si vous disposez déjà d’un compte connectez-vous, sinon créez votre compte en cliquant sur « s’inscrire »

 

Concepteur d'itinéraire -Strava-1

Concepteur d'itinéraire -Strava-2

2) Vous arrivez ensuite sur la page d’accueil

Concepteur d'itinéraire -Strava-3

3) Dans la rubrique Tableau de bord, sélectionnez dans le menu déroulant « Mes itinéraires »

 

Concepteur d'itinéraires -Strava-4

4) S’affiche ensuite la page intitulée « Mes itinéraires »

Concepteur d'itinéraires -Strava-5

5) Choisir l’activité course à pied puis cliquez dans l’onglet « Créer un itinéraire »

6) Dans l’espace réservé à la saisie de la recherche tapez le lieu où vous voulez créer le parcours

Concepteur d'itinéraires - Strava-6

Pour zoomer sur une zone encore plus précise, maintenez enfoncée la touche Ctrl et déplacez la molette vers le haut et l’inverse pour dézoomer

 

7) Lorsque vous cliquez sur la roue dentelée, en haut à gauche, vous pouvez sélectionner le type de carte sur lequel vous souhaitez travailler.

Trois options sont possibles : standard, satellite ou Open Street Map, OSM.

La dernière option correspondant à une carte, créée par des gens comme vous et moi, mais passionnée par la cartographie. Elle est libre d’utilisation. Son avantage est qu’elle met en avant la connaissance locale et est actualiser par les contributeurs. Par ailleurs, elle permet de visualiser le dénivelé. C’est cette option d’affichage que j’utilise le plus souvent pour concevoir mes parcours.

 

Concepteur d'itinéraires -Strava-7

 

8) Après avoir sélectionné votre option d’affichage, sélectionner l’unité, kilomètre ou miles. Si vous avez paramétré au préalable votre profil, l’unité par défaut, est celle que vous avez définie.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-7-B

 

9) Si vous activez les marqueurs de distance, alors vous observerez au fur et à mesure de la construction de votre parcours, les endroits ou 1 kilomètre ou 1 mile supplémentaire est parcouru. La désactivation de ce bouton n’a aucune incidence sur le calcul de votre itinéraire qui s’affiche en bas de la page.

Concepteur d'itinéraires - Strava-9

 

10) De même, l’option Utiliser la Popularité, vous donne des indications. En activant cette dernière, le concepteur va sélectionner entre les deux points marqués sur la carte les chemins empruntés préférentiellement par les utilisateurs.

A l’inverse, si vous sélectionner le Mode manuel, vous allez disposer d’une plus grande liberté dans votre tracé. Mais vous ne bénéficierez plus de l’aide du concepteur. Pour les premiers usages, et sur des lieux méconnus, je privilégie le mode manuel désactivé

Concepteur d'itinéraires - Strava-10

 

 

11) Dénivelé min. Si ce bouton est désactivé, lors de votre conception, le concepteur sélectionnera en priorité les portions du parcours présentant le dénivelé le plus faible.

 

12) Vous allez à présent pouvoir créer votre itinéraire à l’aide de la souris. Commencez par cliquer sur l’endroit qui désignera votre point départ. Un point vert s’affiche alors.

Concepteur d'itinéraires - Strava-11

 

 

 

13) Puis cliquer ensuite, sur les différents points où vous souhaitez construire votre parcours. Si vous n’avez pas activé le mode manuel, le concepteur effectuera la liaison entre chaque point en suivant le tracé des chemins et des routes. A l’inverse, le tracé sera plus long et dépendra de vous.

En bas de l’écran, s’affiche le kilométrage, le dénivelé positif et la durée de déplacement estimée. J’attire votre attention sur le calcul du dénivelé Il n’est pas tout à fait exact. En effet, vous constaterez une différence entre le celui calculé par le concepteur et la réalité.

La durée estimée par le concepteur Strava est établie en fonction des données précédemment enregistrées lors de vos parcours. Elle n’est modifiable que si vous avez souscrit à l’offre premium en allant dans paramètres et mes performances.

Concepteur d'itinéraires - Strava-13

 

 

14) Pour vous aider dans la construction de votre itinéraire, vous disposez de plusieurs options :

Dans la barre latérale à gauche, si vous cliquez dans la roue crantée, vous pouvez activer la carte mondiale des activités. En activant cette carte, vous disposez alors des chemins empruntés par les coureurs. Selon leur fréquence d’emprunt, la couleur varie : rouge par un emprunt élevé, bleu plus ou moins clair pour un emprunt plus rare. Cette option est intéressante pour vérifier que le chemin choisi n’est pas privé par exemple.

Remarque : il est préférable d’utiliser cette option afin de ne pas être confronté à la désagréable surprise de constater, lorsque vous suivrez votre itinéraire, que le chemin prévu initialement est un chemin privé inaccessible pour rallier le point suivant. Pour avoir négligé cette précaution, il m’est arrivé de me retrouver face à un magnifique portail, laissant apercevoir le chemin que j’espérais emprunter mais qui me l’interdisait et m’obligeait à faire demi-tour. Si cet imprévu peut être l’opportunité de donner du hasard dans votre sortie, il peut également affecter moralement lorsque vous avez déjà parcouru une longue distance et que vous aspirez à regagner votre point d’arrivée. Aussi, je vous invite vivement à consulter la carte mondiale des activités ainsi que l’option suivante, l’explorateur de segments.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-8

 

 

15) Toujours dans la barre latérale gauche, si vous cliquez dans l’icône représentant une bulle, vous allez alors voir s’afficher l’explorateur de segments. Cet outil est intéressant pour voir les parties de parcours créées par les autres utilisateurs autour de l’itinéraire que vous construisez. Cela permet de vérifier la faisabilité de vos choix et de donner des idées.

Concepteur d'itinéraires - Strava-12

 

 

16) De même, l’option Utiliser la Popularité, vous donne des indications. En activant cette dernière, le concepteur va sélectionner entre les deux points marqués sur la carte les chemins empruntés préférentiellement par les utilisateurs. Vous pouvez affiner votre sélection en filtrant segments plats, vallonné ou pentu.

 

 

17) Vous pouvez modifier votre construction, soit en supprimant des points de passage, soit en les déplaçant. Pour cela, placez le curseur sur le point :

Si vous voulez le modifier, faites un clic gauche et maintenez appuyé pour le déplacer jusqu’au point voulu.

Si vous voulez le supprimer, faites un clic droit, un message s’affiche supprimer le point de passage, cliquez alors dedans et votre point disparait.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-14

 

18) Une fois votre parcours construit, il vous reste à l’enregistrer en cliquant sur le bouton enregistrer en haut à droite et lui donner un nom et éventuellement renseigner la rubrique description si vous le souhaitez.

Concepteur d'itinéraires - Strava-13

 

Cliquez alors sur le bouton enregistrer, grisé en noir

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-14

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-14-b

 

19) Une fois cette étape terminée. Il vous est demandé d’afficher votre itinéraire. Apparait alors votre parcours avec le dénivelé, la distance. Au dessus de la carte se trouve cinq onglets qui vous permettent soit d’imprimer le parcours, soit de l’exporter en GPX ou en TCS, ou de le modifier ou le dupliquer.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-13-c

 

 

 

Pour utiliser le parcours créé, à partir d’une montre GPS :

 

Si vous désirez utiliser le parcours créé, sur une montre GPS, (type Garmin ou Sunto ), vous avez la possibilité de récupérer le fichier GPX et de l’importer sur votre montre afin de suivre l’itinéraire à partir de votre montre GPS.

 

 

Concepteur d'itinéraires - Strava-15

Concepteur d'itinéraires - Strava-15 b

 

 

Pour cela, cliquez dans exporter en GPX. Cliquez dans enregistrer le fichier. Puis allez récupérer le fichier télécharger dans le dossier téléchargement. Copiez le dans un dossier pour pouvoir le récupérer et l’importer à partir de votre montre connectée avec un port usb et déposer le fichier dans le dossier intitulé GPX sur votre montre

 

Pour utiliser le parcours créé, à partir d’un Smartphone :

 

Pour suivre l’itinéraire construit à partir de votre téléphone, la procédure nécessite beaucoup moins de manipulation que la précédente. Il vous suffit d’ouvrir l’application Strava précédemment installée sur votre Smartphone.

1) Vous arrivez sur la page flux d’activités. Vous cliquez en haut à droite.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava -16

 

2) Apparait alors la page avec le menu suivant enregistrer une activité, flux, explorateur de segments… Cliquez sur votre profil en haut et à gauche

Concepteur d'itinéraires - Strava - 17

 

3) La page intitulée Profil s’affiche.

 

 

Concepteur d'itinéraires - Strava - 18

5) Vous faites défiler jusqu’à ce que vous lisiez tout en bas de la page « Itinéraires » et vous cliquez sur cette rubrique

 

Concepteur d'itinéraires - Strava - 19

6) La page avec les itinéraires que vous avez créée apparait. Il vous reste à sélectionner celui que vous désirez en cliquant sur le bouton « utiliser l’itinéraire »

 

Concepteur d'itinéraires - Strava - 20

7) Assurez-vous au préalable que votre outil de localisation est activé sur votre téléphone, puis cliquez sur le bouton « DEMARRER »

Concepteur d'itinéraires - Strava - 21

8) Vous n’avez plus qu’à suivre votre itinéraire, en suivant le rond bleu qui indique votre position. Lorsque vous êtes en mouvement le rond bleu est surmonté d’une petite flèche bleue qui vous permet de connaître la direction dans laquelle vous devez aller. Cette flèche disparait lorsque vous vous arrêtez.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava - 22

A présent à vous de créer, pour vous concevoir de nouveaux parcours motivants.

N’hésitez pas à laisser un commentaire dans la rubrique ci dessous en fonction de vos usages afin d’enrichir nos pratiques respectives.

 

Pour enrichir votre recherche d’informations sur les concepteurs d’itinéraires de course à pied, consultez les articles sur

 

Bon run à vous.

 

Concepteur d'itinéraires - Strava 23

Recherches utilisées pour trouver cet article :itinéraire course à pied, tracer itinéraire course a pied, créer parcours course a pied, tracer une course a pied, créer un itinéraire, strava itinéraire, comment créer un parcour cyclisme depuit strava, Comment calcler son itinéraire à pied, créer son parcours de course a pied, creer parcours pour couruir*
Les concepteurs d’itinéraires pour la course à pied : pourquoi les utiliser ?

Les concepteurs d’itinéraires pour la course à pied : pourquoi les utiliser ?

 

Les-concepteurs_d-itineraires

 

« Une issue, ça s’invente. Et chacun, en inventant sa propre issue, s’invente soi-même. L’homme est à inventer chaque jour. » Qu’est ce que la littérature Jean Paul Sartre

 

 

Aujourd’hui, il pleut. je n’ai guère d’enthousiasme pour aller courir. Pourtant en regardant ma carte pour rechercher un éventuel parcours de course à pied, je retrouve un peu d’entrain. Je m’amuse à créer un nouveau parcours. Je trace un point, un autre et un troisième…. Je découvre un sentier qui longe la rivière. Au bout de quelques minutes, j’ai tracé un nouveau parcours que je n’ai encore jamais réalisé.

Par cette action l’impatience se substitue au découragement qui était le mien en regardant la pluie. Bien que cette dernière continue à tomber, je n’ai désormais qu’une envie, c’est de m’habiller, mettre mes running pour éprouver le nouvel itinéraire que je viens d’élaborer. Je charge ce dernier sur mon téléphone, je lance l’application et c’est parti pour suivre la trace.

Je m’assure d’emprunter les bons sentiers. De ne pas rater le virage qui m’amène sur le chemin le long de la rivière. Je découvre alors un nouveau terrain de jeu. La pluie que je percevais comme un facteur de démotivation, constitue maintenant, un élément qui donne à ma sortie un côté explorateur. Je me laisse griser par ces nouvelles découvertes. je m’extasie devant ce chemin bordant la rivière, et que jamais je n’avais encore emprunté. La pluie chaude, le bruit de la rivière, me transporte le temps de la course dans un environnement différent. Ce voyage est le résultat conjugué d’un travail de création, des bienfaits de la nouveauté. Et tout cela m’est permis grâce aux concepteurs d’itinéraires.

 

Qu’est-ce qu’un concepteur d’itinéraires ?

 

Le concepteur d’itinéraires, encore appelé planificateur, est un outil pour créer un parcours à partir de points que l’on dispose sur une carte à l’aide de la souris. il existe de nombreux intérêts à utiliser un concepteur d’itinéraires.

 

 

Pourquoi utiliser un concepteur d’itinéraires ?

 

Avant la séance :

Le planificateur d’itinéraires est un outil idéal pour préparer une sortie longue ou courte, vallonnée plate, sur un jour ou plusieurs jours. C’est le moyen également d’évaluer la durée, le kilométrage et le dénivelé. Des informations utiles pour concevoir un parcours adapté à ses ressources du moment, et ainsi ne pas transformer une sortie en un calvaire non voulu. En créant mon itinéraire, je connais à l’avance la distance que je vais parcourir. Je peux ainsi avoir une idée de la distance et du temps que je mettrais pour faire le parcours.

Avec un concepteur, il est possible à partir d’un itinéraire connu et réalisé, de construire un nouveau parcours et ainsi découvrir de nouvelles routes, de nouveaux sentiers. Pour ma part, le concepteur est un excellent moyen pour répondre à des questions du type : où pourrais je courir demain ? Quels sont les lieux que je n’ai pas encore explorés ?

Dans ma conception de la course à pied, cette dernière est indissociable du voyage. J’aime courir et découvrir de nouveaux lieux. Ainsi, lorsque j’ai préalablement créé un parcours, je suis impatient de découvrir les nouveaux sentiers définis sur la carte. La nouveauté, associé au sentiment d’auto détermination et de créativité sont des facteurs qui accroient la motivation pour courir.

 

Pendant la séance :

Durant la séance, l’exploration, la lecture de la carte à partir de mon téléphone ou de ma montre GPS me décentre des kilomètres parcourus. En outre la découverte de nouveaux sentiers, de nouveaux paysages, rompt la monotonie, apporte de la nouveauté. Vierge de tous repères, l’esprit ne se projette donc pas sur la difficulté à venir ou sur la distance qu’il reste à parcourir avant de terminer la séance. La dimension routinière est amoindrie voire totalement exclue.

Les détracteurs me diront que la nécessité d’avoir constamment à regarder sa montre ou son téléphone rompt le charme et la fluidité de la course. Je ne peux m’opposer à cet argument. Mais la contrainte ne dure que le temps de la découverte. Après, le coureur explorateur dispose d’un terrain de jeu encore plus vaste qui lui permet de varier ses parcours et d’exploiter son nouvel espace sous d’autres formes d’entrainements.

 

Après la séance :

Au delà de la satisfaction d’avoir couru, le fait d’avoir innové, d’avoir effectué une nouvelle découverte et quelque part osé braver l’inconnu et sortir de sa zone de confort, procurent un plaisir supplémentaire.

Lorsque le suivi du tracé s’est réalisé sans aucune erreur, s’ajoute un sentiment de fierté et de maitrise qui enrichit encore le plaisir de la course. En effet, lorsque le plan s’est déroulé, comme il avait été conçu, comment ne pas être fièr de sa création et de sa faculté d’anticipation.

Inversement, lorsque le suivi est ponctué d’erreurs, cela n’est pas toujours, synonyme d’insatisfaction. L’erreur peut parfois être l’opportunité de découvrir un nouveau lieu ou d’affronter une difficulté que l’on n’aurait pas osé affronter immédiatement. Ou bien encore de se dépasser car la distance pour rejoindre son point de départ devient plus importante.

 

Il est incontestable que les concepteurs d’itinéraires, représentent des outils (ou des jouets supplémentaires) à disposition du coureur pour varier et enrichir sa pratique. Seulement, pour la course à pied, lequel choisir ? Quels sont ceux qui sont les plus adaptés au running et au trail ? Strava, garmin connect et open street map, openrunner ?

 

Et vous utilisez vous un concepteur d’itinéraires ? N’hésitez pas à laisser un commentaire ci dessous, pour indiquer le concepteur que vous utilisez et partager votre expérience.

 

Pour enrichir votre recherche d’informations sur les concepteurs d’itinéraires de course à pied, consultez les articles suivants

 

 

Parcours de course à pied L’etang de Fontmerle–Canal de la Siagne–Chapelle Notre Dame de vie Commune de Mougins

Parcours de course à pied L’etang de Fontmerle–Canal de la Siagne–Chapelle Notre Dame de vie Commune de Mougins

LotusO-Canal intro

Le parcours, situé sur la commune de Mougins, à l’entrée du parc de la Valmasque est un parcours à travers les lieux et le temps, à la découverte d’une faune et d’une flore variées

Un parcours sans aucune difficulté, accessible à tous les pratiquants de la course à pied, du débutant au confirmé. . La boucle autour de l’étang même si elle invite davantage à la contemplation et à la flânerie, par son absence de dénivelé, peut constituer un bon lieu d’entrainement pour réaliser du fractionné. D’une longueur d’un kilomètre, elle se révèle être une belle piste large.

FICHE TECHNIQUE DU PARCOURS
Lieu de départ Mougins, entrée du parc de la Valmasque, promenade de l’étang
Niveau de difficulté Facile
Distance 7 km 66
Dénivelé 161 m
Les plus de ce parcours Parcours accessibles à tous

Un paysage varié

La vue de l’étang de Fontmerle

Le Canal de la Siagne

La chapelle Notre Dame de vie

 Remarques

La boucle de l’étang fait 1 km ce qui peut être intéressant pour de l’entrainement en fractionné

Bien qu’il soit d’une distance modeste, cet itinéraire, avec un peu d’imagination et beaucoup d’observations, permet de voyager dans des contrées éloignées et au travers du temps.

Il est possible de stationner à l’entrée du parc et emprunter le sentier indiqué par le panneau parc de la Valmasque.

 

Parcours running Fontmerle 1- Entrée Parc ValmasqueParcours running Fontmerle 1- Chemin Etang Fontmerle

Le manoir de l’Etang de Fontmerle

Dès les premières foulées, le ton est donné : des cyprès bordent le chemin et rappellent les paysages de Toscane. Ces derniers sont implantés sur un domaine, surplombé d’ une magnifique demeure du 19è siècle : le manoir de l’étang. Autrefois la propriété de Gazan de Lapeyriere, ancien général d’empire et comte de grasse, ce magnifique manoir de pierres blanches, trône au sommet de la colline. Désormais, transformé en hôtel restaurant de charme et de silence, il est difficile de croire que celui ci était totalement en ruine à la fin de la seconde guerre mondiale.

A peine le temps de regarder les cyprès et ce magnifique manoir, que l’attention est détournée vers  deux  gallinules. Communément appelée poule d’eau ces deux oiseaux  se déambulent sur le chemin. Habituellement farouche, dans le cas présent elles ne semblent  pas effrayées par le bruit des running qui foulent le sentier.  Elles s’éloignent tranquillement.

Parcours running Fontmerle 2-Gallinule

Cette première rencontre fortuite rappelle que l’étang est le lieu qui accueille une faune remarquable. Près de soixante dix espèces d’oiseaux ont été recensées.

 

L’étang de Fontmerle

Au début du parcours,  l’étang ne se laisse pas découvrir aisément. Les roseaux (phragmite) qui l’entourent et l’ont un temps menacés, cachent précieusement ses richesses pour ne les dévoiler qu’après plusieurs minutes d’effort. Comme si pour découvrir toute la beauté de ce site, l’effort était nécessaire.

Parcours running Fontmerle 3- Phragmite Etang Fontmerle
Parcours running Fontmerle

3- Phragmite Etang Fontmerle-2

Au milieu du chemin, un premier observatoire a été aménagé. Les phragmites laissent la place à un paysage qui surprend et ravit les yeux, surtout entre juin et septembre. Devant la richesse offerte au regard, il est difficile de ne pas s’arrêter. Pour les plus réticents à interrompre leur entrainement, une autre solution est de multiplier les tours.

A chaque fois que j’emprunte ce parcours, selon les saisons ou les heures de la journée,  je suis toujours surpris par un élément de la nature, qui me donne le sentiment de ne jamais réaliser le même itinéraire.

5 - Etang Fontmerle - 2Etang de Fontmerle au mois de mai

 

Etang de FontMerle au début Juillet 5- Etang Fontmerle 0

La faune

Cet observatoire qui se présente sur le chemin de manière soudaine, permet de voir la splendeur du site. Entre janvier et avril, les canards colverts s’approchent au plus près de la barrière et mettent en évidence leur plumage vert en contrepartie de quelques morceaux de pain que jettent avec entrain les enfants. Le canard chilien, de nature grégaire et très sociable, n’est pas en reste et s’approche également. Ce qui permet de comparer ces deux espèces, qui contrairement à une idée répandue ne sont pas mari et femme.

4- canard chilien

 

Un peu plus loin à la surface de l’eau, il est possible d’observer la foulque macroule, qui prend son envol laissant derrière elle,  de grandes gerbes d’eau pour poursuivre ou se battre avec des oiseaux rivaux. La foulque macroule se distingue de la poule d’eau par son bec et son front blanc qui contrastent avec son plumage noir.  La poule d’eau, elle, a un bec rouge avec une extrémité jaune.

4 - Foulque macroule

A côté de ces résidents à l’année sur l’étang, d’autres espèces d’oiseaux, peuvent être observées selon les saisons.  Dans les eaux peu profondes de l’étang frayent des carpes, des tanches, des anguilles et le gambusia. Ce petit poisson est très utile car il protège l’environnement en se nourrissant des larves de moustiques.

 

Le lotus de Indes

A partir du mois de juin, il devient plus difficile d’observer ces poissons car les feuilles de lotus recouvrent une grande surface de l’étang. Cette étendue de vert foncé pigmentée  du rose de la fleur de Lotus constitue un paysage extraordinaire qui transporte vers les pays tropicaux d’Asie. Entre mai et septembre, les changements sont si rapides que cela donne l’impression d’une peinture qui chaque jour est retouchée par son artiste pour chercher le plus bel équilibre entre les couleurs. La contemplation de ce paysage luxuriant inspire la quiétude, chasse les agitations du moment et plonge aisément dans une douce rêverie. Si je n’étais pas animé de la passion de la course à pied, je disposerais là d’un bon prétexte pour arrêter ma séance.

5 - Etang Fontmerle Lotus6 - Etang Fontmerle Passerelle 3

Heureusement, ce paysage  de lotus se donne à contempler à d’autres endroits du parcours, grâce à l’aménagement de deux autres observatoires et d’une passerelle. Il est difficile de résister à la  tentation de suspendre un temps sa course pour observer ce champs de fleurs sacrées à partir de ces différents points de vue.  La présence de cette immense collection du lotus des indes est une des plus importante d’Europe. Elle est le fruit de la volonté d’un homme : Maurice Gridaine, architecte parisien qui réalisera, en collaboration avec Nau les plans du Palais des Festivals à Cannes.

En contemplant ce paysage depuis la passerelle, je me demande ce qu’il serait advenu de ce dernier, si en 1947, l’autre projet de Maurice Gridaine, d’implanter une Cité du Cinéma sur ce site, au manoir de l’Etang avait abouti. Ce qui est certain, c’est que je n’aurai pu concrètement apprendre à faire la distinction entre le lotus des Indes (Nelumbo nucifera)  et le lotus bleu d’Egypte (Nymphea caerula). Le deuxième a sa fleur sur la feuille. Il s’agit du Nénufar.

Parcours running Fontmerle 6 - Etang Fontmerle passerelleParcours running Fontmerle 6 - Etang Fontmerle passerelle 2

 

 

La prairie :

Je quitte la passerelle, et les bords de l’étang. En traversant la prairie, baignée de lumière , je poursuis mon voyage. Les grandes herbes jaunies, soulignent le rose des fleurs du muflier, et de pet d’âne. A la vue des grands cyprès, qui délimitent le sommet de la prairie, et filtrent les rayons du soleil,  je m’imagine sur les chemins de la Toscane. Les promeneurs et les coureurs se font plus rares. J’emprunte un sentier plus ombragé, bordé de double haies d’arbres ou de lauriers qui mettent à l’abri des regards les propriétaires de villas qui doivent être à l’image des abords extérieurs qui les entourent : luxuriants.

 

Parcours running Fontmerle 7 - Prairie FontmerleParcours running Fontmerle 7 - Prairie Muflier

 

Le canal de Siagne :

8 - Canal siagne 18 - Canal siagne 3

Tout en descendant progressivement s’offre à moi un nouveau décor : le canal de la Siagne. Je franchis un petit pont et je cours alors sur un sentier de terre agréable qui longe ce dernier.

Après de nombreuses tractations entre les différentes communes du pays grassois et la ville de Cannes, le canal de la Siagne est inauguré en 1868. Grâce à celui ci les communes entre Grasse et Cannes, connurent un réel développement de leur économie et leur agriculture.  Dérivant les eaux de la Siagne, le canal va permettre de résoudre le problème de pénurie d’eau qui à la fin du XIXe siècle, se fut plus important en raison du développement des villes du littorales Cannes et le développement de l’industrie grassoise.

En longeant ce canal, mes pensées s’évadent dans les romans de Pagnol. A l’instar du petit Marcel, j’ai l’impression d’emprunter le chemin des vacances qui me permet de découvrir la beauté de la Provence. Au fil de l’eau, je découvre les oliviers plantés sur les restanques, face à moi de l’autre côté du vallon se dresse le vieux village de Mougins.

8 - Restanques Oliviers8 - Vieux Mougins

Tout en courant, un spectacle de couleurs et d’odeurs défile et éveille mes sens. Le chèvrefeuille qui commence a fané délivre encore son parfum subtile. Les plantes vivaces qui poussent le long du canal rivalisent pour exposer des fleurs aux couleurs diverses et lumineuses. Le liseron laineux arbore fièrement au bout de ses tiges une fleur aux pétales impeccablement blancs. Le pavot borde le sentier de part et d’autre de son rouge pourpre pour saluer le passage des coureurs, Le jaune des ajoncs se confond avec celui des aigremoine. A certains endroits, les lauriers se déclinent en rose, en rouge et en blanc. Au milieu de ces derniers, se mèlent le mauve et le bleu des géraniums vivaces. Les myriades d’éclats colorés et éparpillés rappellent les toiles des impressionnistes.

8- Canal siagne 28 - Canal Siagne 6

Le haut de l’escalier, marque la fin de la course le long du canal. Je remonte par la route, qui constitue la seule difficulté du parcours. Cette derrière traverse  le hameau guillet. Comme les routes perpendiculaires, elle est bordée de belles propriétés avec de grands espaces extérieurs dont la végétation démontre l’appel à des paysagistes. Le temps de me remémorer les beautés qui se sont déjà offertes  à moi la côte est terminée.  Je redescends sur la gauche pour me rapprocher à nouveau de l’Etang. Sur ma droite, je laisse une route qui se nomme le chemin de Picasso.

8 - Canal siagne 4

Pourquoi avoir baptisé cette route du nom de ce grand peintre ?

Je poursuis tout droit. En remontant, j’aperçois un toit qui rappelle celui des hospices de Beaune. Ce qui me surprend et attise encore ma curiosité. Est-ce la fantaisie d’un riche propriétaire ?

9- Clocher Notre Dame de vie

 

Au sommet de la montée, un mur de pierres et une allée de cyprès au pied desquels des roses blanches dansent sur le rythme de la légère brise. Ce décor me ramènent à nouveau en Toscane, ou un peu plus près en pays de Vaucluse.

 

9 - Cyprès Notre Dame de vie -1

 

 

La chapelle Notre Dame de vie :

Avant d’aborder la descente, une nouvelle allée de cyprès plus imposants et anciens que les précédents invitent à quitter la route. Cette sente donne sur  un espace où je ressens immédiatement un calme. Les deux bancs disposés au pied des arbres séculaires, sont une invitation à s’assoir et écouter l’histoire qui émane du lieu.

Parcours running Fontmerle 9- Banc Notre Dame de vie9- Cyprès Notre Dame de vie - 2

En me retournant, je découvre la chapelle : Notre Dame de vie. Le toit qui se dessinait était donc celui du clocher de la chapelle. Il s’agit de la partie la plus ancienne du bâtiment, édifié au XIIIe siècle. Notre Dame de vie a été reconstruite entre 1655 et 1656, elle constitue un modèle représentatif des chapelles de campagne des Alpes Maritimes avec un toit simple, son plan rectangulaire et sa nef unique. Notre Dame de vie, est un des rares exemples de sanctuaire à répit. Au XVIIe siècle, elle servait de site de pèlerinages où l’on amenait les enfants mort né pour les faire ressusciter quelques instants, le temps de les baptiser.

 

9- Chapelle Notre Dame de vie

Face à cette dernière, je comprends que des hommes illustres aient été touchés par  la spiritualité du lieu. Churchill réalisera quatre peintures différentes de  la chapelle.

Le jardin de l’ermitage qui jouxte la chapelle, avec ses oliviers et la stelle, est également un lieu dans lequel le temps ne semble plus avoir de prise. Avec ces magnifiques oliviers,il  m’apparait un merveilleux endroit pour un ermite…

10 - Ermitage Notre Dame de vie10 - Ermitage Notre Dame de vie 2

 

l’antre du Minotaure et Picasso

En ressortant par la petite porte du jardin, en contre bas se trouve la demeure où Picasso a passé les dernières années de sa vie : l’antre du minotaure. A présent, je comprends mieux pourquoi un chemin porte son nom. Pablo Picasso séduit par les lieux à séjourné douze ans dans le mas Notre Dame de vie, jusqu’à sa mort en 1973.

 

11- Antre du minotaure

Je quitte ce lieu d’histoire en redescendant par le chemin de pierre puis reprends une partie du canal avant de déboucher à nouveau sur la prairie.

11- Chapelle Notre Dame de vie

J’emprunte le sentier en contre haut de l’étang pour redescendre au milieu de la prairie. Je m’extasie une nouvelle fois sur le massif de mufliers et ses pimpantes couleurs.

Avant de terminer le tour de l’étang, je monte l’escalier du dernier observatoire, qui par sa position surélevée, permet de contempler la magique et imposante étendue de lotus. Je termine la boucle en faisant face au  manoir de l’étang.

12 - Etang observatoire12 - Etang observatoire 2

Après cette course qui s’assimile à un voyage, je m’installe sur l’une des table de pique nique et me plait à écouter le chant des oiseaux tout en regardant le manoir. A la contemplation de ce dernier, découvert en ruine et restaurer par Maurice Gridraine, égoïstement, je me réjouis que le projet de  cité du  cinéma ait été abandonné, et que Marcel Pagnol, un temps intéressé  (avec Jean Marais et Jean Cocteau )  achète  le château de Buzine pour réaliser son « Hollywood provençal »

 

13- Manoir de l'Etang

Ce parcours est indéniablement une invitation aux multiples évasions et à des émotions. Le plaisir de la course associée à la découverte ou la redécouverte de paysages  et d’un patrimoine variés ne peut qu’égayer votre journée. Aussi, n’hésitez pas à user et abuser de ce magnifique parcours, qui à chaque emprunt vous donnera à découvrir une nouveauté.

 

Pour voir la vidéo , cliquez dans l’image ci contre

Vidéo du parcours Etang Fontmerle - Canal de la Siagne

Recherches utilisées pour trouver cet article :promenade valmasque

Parcours d’entrainement à découvrir : Juan les pins–Cap d’Antibes

Parcours d’entrainement à découvrir : Juan les pins–Cap d’Antibes

Le plaisir de courir c’est aussi découvrir de nouveaux lieux. Découvrir ou  redécouvrir car selon, les saisons, les conditions météorologiques, l’état de forme, un même parcours peut offrir des aspects très différents.

Aujourd’hui, je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager un parcours d’une distance de 14 kilomètres, entre Juan les Pins et le Cap d’Antibes, dans les Alpes Maritimes. Une partie de ce parcours est empruntée par les coureurs lors du marathon de Nice Cannes. Tout au long de cet itinéraire, d’un dénivelé faible, (150 mètres), s’offre au runner des paysages riches et variés, qui font oublier les kilomètres.

Vue parcours Juan les pin - Cap d'antibes 2

Vue parcours Juan les pin - Cap d'antibes Satellitte

Ami coureur, en course !

La séance débute sur le boulevard du littoral, (D 6098)  à la hauteur de la plage publique. Dans une rue perpendiculaire, se trouve un petit parking où il est possible de garer son véhicule.

Le dimanche, lorsque le soleil resplendit , les promeneurs sont nombreux à flâner le long du boulevard Charles Guillaumont,  jalonné de plages publiques et de restaurants brasseries.  Les uns et les autres avec des objectifs différents. Pour certains, il s’agit de chercher le restaurant  pour le déjeuner, pour d’autres, c’est l’occasion de découvrir une nouvelle destination, pour d’autres encore, c’est le temps d’échanger avec des amis tout en déambulant, enfin certains, les bras chargés de sacs, se rendent sur les plages. Au printemps, en raison de cette foule de promeneurs,  il faut slalomer, pour conserver un rythme. Cela donne un charme supplémentaire à la séance, avec des sensations de vitesse. Tout en tentant de lire la meilleure trajectoire, il est possible de surprendre des bribes de conversations dans différentes langues, ce qui offre une teinte exotique .

Lorsque vous passez en milieu de matinée, les odeurs de café se mélangent aux préparations de grillades et autres mets en vue de la préparation du déjeuner. J’aime cette ambiance, surtout au printemps. Elle annonce et rappelle les belles journées estivales.  Avec ces odeurs et ces images propices au voyage et au vacances, la poursuite de la séance se réalise sur le boulevard Edouard Baudoin, en passant devant le casino, puis à proximité de la grande esplanade, lieu de rencontre des boulistes. Le matin ces derniers , ne sont pas encore appropriés les lieux.

20170416_124411

En arrivant sur le boulevard maréchal Juin, les promeneurs se font moins nombreux, et laissent la place aux cyclistes et runners, qui reviennent du Cap d’Antibes.

20170416_123804

Après avoir passé le port, et laissé le centre ville de Juan les pins, derrière moi, sur la droite la Méditerrannée se déroule sur l’horizon., délimitée de l’autre côté du golfe,par la ville de golfe juan et les collines de Cannes du quartier Californie.

20170416_123522

Sur la gauche,  se dressent des villas plus imposantes les unes que les autres, implantées au sein de parcs avec des pins et des palmiers plusieurs fois séculaires.

20170416_124029

En longeant,  le boulevard,  les coureurs et les cyclistes de nationalités et de niveaux différents se font de plus en plus nombreux.  De petites plages se situent en contrebas de la route avec une eau transparente qui invite à la flânerie.

20170416_123127

Le passage devant l’abri de l’olivette, qui accueille des petites embarcations, annonce le début de la montée vers l’hôtel Eden Roc et le Cap d’Antibes.

port abri de l'olivette La montée constitue une des deux difficultés du parcours, mais le paysage et la prise de hauteur, font oublier le souffle court. Arrivée en haut, l’hôtel cinq étoiles, du cap Eden roc surplombe et s’impose majestueusement devant moi.  Immortalisé dans un des romans de Scott Fitzgerald “tendre est la nuit”, la vue de cet imposant bâtiment (datant de 1870), autrefois nommé la villa soleil, justifie l’effort de la montée. En le regardant, il est facile de se transporter dans l’histoire, à la période de la Belle époque.

20170416_122243  20170416_122201

En poursuivant le long de la route, les demeures et les parcs, cachés par d’immense grilles, ne laissent deviner que leur grandeur. Comme si le fait d’avoir pris de la hauteur impliquait que l’échelle n’était plus la même.

  20170416_122001 20170416_122030

Ebloui par autant de grandeur, je poursuis le boulevard John Fitzgerald Kennedy, pour redescendre en direction de la ville d’Antibes, par le boulevard de la Garoupe. A la hauteur de l’hotel impérial Garoupe,  je prends à droite pour emprunter le chemin des contrebandiers, puis le chemin de la plage. Au bout de celui-ci, s’offre alors à moi, un panorama fort beau, délimité au loin par les montagnes de la Tinée et la mer d’un bleu azur.

20170416_114004

  20170416_114009

La beauté du paysage me fait oublier la course. En ce jour de printemps ensoleillé, j’ai la chance d’avoir un feu d’artifice de couleurs. J’emprunte le chemin de la Garoupe sur ma droite, puis je m’engage sur le large sentier piétonnier qui borde la côte face aux remparts du Viel Antibes.

A cette étape du parcours, les lieux offrent à voir une physionomie du paysage différente et surprenante.

 Le sentier des douaniers se rétrécit progressivement. Sur ma gauche, avec le soleil radieux, la mer déploie un bleu dont l’extrémité se perd avec l’horizon du ciel.  Le long du littoral, la mer est délimitée par les falaises de calcaires blanc et les criques qui offrent un paysage farouche et sauvage, contrastant avec l’autre côté du sentier coloré par les pins d’alep, les ficoides qui tapissent le sol et les murs ceinturant les grands parcs des chateaux de la Garoupe .

20170416_120116

20170416_11472320170416_11574120170416_115846

20170416_120422

Le sentier étroit parsemé à certains endroits roches calcaires nécessite d’être attentif à la pose des appuis. Certains passages constituent d’excellents terrains d’entraînement pour travailler la pose du pied à plat ou sur l’avant. Le sentier fait ensuite place à un chemin pavé qui rejoint le cap cros. Pour les coureurs désireux de ne pas interrompre leur course, je déconseille de prendre le chemin après 10 h du matin, car les promeneurs se font plus nombreux et il n’est pas possible à certains endroits de passer à deux de front.

20170416_120641

20170416_120658

La poursuite du sentier délivre encore de belles surprises, avec notamment une crique  où le blanc de la pierre se mélange avec la végétation verdoyante des plantes grasses.

20170416_120808

Je remonte l’escalier en direction de la villa Eilen Roc. La lumière et les couleurs sont un bonheur pour les yeux.

20170416_120833

20170416_120904

En haut des escaliers,  j’emprunte le chemin bordé par les haies de chevrefeuilles, criblés de leurs fleurs blanches embaumant un parfum frais.

20170416_120745

20170416_120452

Au détour d’un chemin, la villa Eilen Roc se présente face à moi. Cette demeure d’exception, édifiée en 1867, par l’architecte Garnier, me renvoie une nouvelle fois vers le luxe de la Belle Epoque.

20170416_120929

20170416_120932

Tout en longeant la grille, pour rejoindre l’entrée principale de la villa, je m’arrête pour admirer la vue et les couleurs émeraude de la crique en contrebas, nommée la baie des milliardaires d’Antibes.

20170416_121036

Puis je remonte par l’escalier délimité par deux murs qui séparent le parc de la villa et les parcs paysagés aux remarquables essences. J’emprunte la route bordée d’immenses propriétés aux grilles hautes et décorées de caméras à intervalles réguliers. Cette dernière me ramène sur le boulevard Kennedy.

20170416_121459

Dans ce sens, j’arrive face à l’entrée de  l’hotel Eden Roc, qui rappelle son caractère imposant. Puis je redescends vers Juan les Pins. Dans l’épingle à cheveux du boulevard maréchal Juin, je découvre un escalier qui descend vers la mer. Afin de faire durer encore un peu plus le plaisir, je m’engage dans ce dernier et j’arrive sur une petite plage de galets qui offre une fois de plus un joli paysage.

20170416_122516

20170416_122526

D’un côté vue sur la mer et le Golfe, de l’autre, un chemin blanc monte légèrement, encaissé par des pins torturés par les vents et accrochés sur les flancs. La vue de ce paysage donne une sensation de doux étourdissements.

20170416_122552

Je fais demi tour, et remonte l’escalier pour me décider enfin à regagner mon point de départ. Sur la route du retour, j’en profite pour de nouveau admirer, les embarcations ancrées dans le port de l’olivette.

20170416_122912

20170416_122952

Je regarde les petites plages qui progressivement se remplissent.

20170416_123132

Comme à l’aller, la route qui longe le littoral est toujours très empruntée que ce soit par les piétons, les coureurs, les cyclistes, les voitures.

20170416_123516

Je retrouve le centre de Juan les Pins, encore plus animé qu’à mon départ. En ce début de printemps, les rues, la promenade et les plages présentent une affluence qui n’a rien à envier aux périodes d’été.

 20170416_125150

Fin de la séance d’entraînement. Avec cette sortie et tout au long des 14 kilomètres j’ai le sentiment d’avoir traversé plusieurs régions fort différentes. C’est une belle évasion qui met en éveil tous les sens et fait oublier totalement l’effort.